La rencontre de Trump et Trudeau

Par Ashley Lajoie

          Il y a quelques semaines, Justin Trudeau, premier ministre du Canada, est aller à Washington D.C. pour rencontrer avec le président des États-Unis, Donald Trump. Cette visite a été motivé par la possible imposition de taxes très élevées sur les avions de Bombardier et par la décision récente de Donald de possiblement sortir du traité de libre-échange nord-américain (ALENA). Le traité est entre 3 pays: les États-Unis, le Canada et le Mexique. Le traité va être arrêté par Trump si les renégociations ne sont pas à son goût. Justin Trudeau est pour l’ALENA tandis que Donald Trump est contre l’ALENA.

 

          D’abord, récemment la compagnie Américaine, Boeing a remarquer que les nouvelles avions CSeries de Bombardier ont été vendus à Delta pour un prix très réduit. Ils ont donc voulu imposer une taxe de 220% sur les avions de Bombardier. Si la taxe est imposé, les compagnies américaines comme Delta ne voudront pas acheter des produits provenant du Canada parce que ça coute moins chère d’acheter des produits provenant de leurs propre pays.

 

          De plus, Donald Trump ne crois pas en l’ALENA et voudrais l’arrêter si les négociations avec les autres pays qui font partie de l’ALENA ne font pas comme il le veut. Par contre, si l’ALENA n’existe plus, les trois pays, nommément le Canada, les États-Unis et le Mexique, seront affectées. Les pays ne voudront pas acheter des produits entre eux et la situation en général serait un gros dégât.

           Alors, Justin Trudeau a fait un voyage à Washington D.C. afin de discuter l’ALENA et Bombardier car les pays devraient être en train de travailler ensemble pour améliorer leurs économies. Pendant leurs rencontre, les deux hommes ont discutés l’ALENA avec le but de changer quelques choses dans l’accord. Ils ont aussi discuté les taxes sur les avions de Bombardier. Trump crois que c’est une bonne idée car avec ses taxes, les compagnies américaines vont acheter des avions d’autres compagnies américaines. Au contraire, Trudeau veut être capable de vendre et d’acheter des avions entre le Canada et les États-Unis sans avoir à payer des impôts.

 

           En conclusion, nous ne savons pas ce qu’il va se passer avec l’ALENA ou les avions de Bombardier car Donald Trump est contre ce traité et il veut le protectionnisme. Par contre, Trudeau ne veut pas que l’ALENA se termine et que le deal avec Delta du CSeries fonctionne. Mais, tout ce qu’on sait est que si ce traité se termine, il va avoir plusieurs effets négatifs sur les pays qui font parti de l’accord.

https://images.thestar.com/content/dam/thestar/news/world/2017/02/13/donald-trump-and-justin-trudeau-shake-hands-an-analysis/trudeau-trump-handshake.jpg.size-custom-crop.1086x0.jpg